LIVRAISON GRATUITE DÈS CHF 40 | VALABLE POUR TOUTE LA SUISSE

Tout savoir sur l’intolérance au fructose

Environ 30 pour cent des allemands ont des conséquences négatives lorsqu’ils consomment du fructose (sucre du fruit). Ils souffrent d’une intolérance au fructose et, plus exactement, d’une malabsorption du fructose. En effet, le corps ne peut absorber qu’une quantité limitée de fructose dans l’intestin.

Bien que les statistiques prouvent que de nombreuses personnes ne digèrent pas bien le fructose, l’intolérance au fructose est bien moins connue que celles au gluten (maladie cœliaque) ou au lactose. Cela vient probablement du fait que de nombreux articles de presse traitent du lactose et du glucose et que, dans les magasins, les étiquettes des rayonnages contiennent des symboles les concernant. Les personnes intolérantes au lactose disposent d’un grand nombre de produits étiquetés «sans lactose». Mais pour ceux qui sont intolérants au fructose, il n’existe littéralement aucun étiquetage des pommes, poires et cerises indiquant la quantité de fructose qu’ils renferment. Les symptômes d’une intolérance au fructose sont également très diversifiés. Ils varient en fonction de la quantité ingurgitée.

Nous avons décidé de nous pencher sur le fructose et sur son comportement dans l’intestin et avons rassemblé les faits majeurs concernant l’intolérance au fructose.

Qu’est-ce que l’intolérance au fructose? 

Le fructose (sucre du fruit) est un hydrate de carbone (glucide) qui relève de la catégorie des sucres simples. C’est dans l’intestin grêle que le fructose est décomposé en molécules individuelles qui lui permettent ensuite d’être absorbé par la muqueuse. Grâce à la protéine porteuse GLUT-5, ces molécules passent dans le sang qui les emmène jusqu’au foi, qui les transforme. Si ces protéines ne parviennent pas à faire passer le fructose dans le sang dans l’intestin grêle, alors le fructose arrive dans le gros intestin. Là, des bactéries décomposent rapidement le fructose, ce qui génère des gaz et des acides gras, qui peuvent à leur tour s’avérer désagréables.

Il y a deux sortes d’intolérance au fructose:

Le type 1: l’intolérance au fructose intestinaleCette intolérance au fructose est également connue sous le nom de malabsorption du fructose. Elle est la forme la plus courante de l’intolérance au fructose. Elle résulte d’un défaut du système de transport du fructose dans l’intestin grêle.

Le type 2: l’intolérance génétique au fructose (hereditary fructose intolérance – IHF)
Cette forme d’intolérance au fructose est caractéristique d’un trouble très rare du métabolisme que les personnes atteintes ont depuis leur naissance.

Quels sont les symptômes d’une intolérance au fructose?

Les symptômes à court terme peuvent être, entre autres:

• des flatulences (parfois accompagnées de gaz intestinaux, la plupart du temps malodorants),

  • nausées,
  • ballonnements,
  • vomissements,
  • selles molles pouvant aller jusqu’à être des diarrhées,
  • constipation,
  • maux de ventre et/ou crampes.

En outre, il est possible que surviennent également les symptômes diffus suivants:

  • maux de tête,
  • reflux gastriques,
  • fatigue,
  • épuisement,
  • troubles du sommeil,
  • étourdissements.

Certaines études ont démontré que les personnes intolérantes au fructose présentent plus fréquemment des symptômes dépressifs que les personnes en bonne santé. Dans ce dernier cas, le métabolisme du tryptophane, dont le fonctionnement peut être perturbé en cas d’intolérance au fructose, semble jouer un rôle prépondérant. Notre organisme recours au tryptophane pour produire une hormone: la sérotonine. Cette hormone permet notamment de réguler les humeurs. Quand l’organisme vient à manquer de sérotonine, il est alors plus que probable que l’on se trouve dans un état dépressif. Les premiers signes d’une dépression peuvent être:

  • lassitude,
  • apathie,
  • difficultés de concentration,
  • sautes d’humeur,
  • épuisement.

Les personnes qui présentent ces symptômes, en rapport avec d’autres symptômes, doivent en parler avec leur médecin traitant. En effet, ces symptômes peuvent probablement aider à établir le diagnostic.

Comment savoir si je souffre d’une intolérance au fructose?

Avant de te rendre chez le médecin, si tu penses être intolérant au fructose, il est recommandé de tenir un carnet de bord des symptômes. Comme les symptômes surviennent le plus souvent avec un grand décalage temporel, il est ainsi plus aisé de les définir.

En premier lieu, il faut supprimer complètement le fructose de ton alimentation pendant deux à quatre semaines et noter soigneusement dans le carnet de bord chaque aliment/boisson ingurgité ainsi que les symptômes survenus. Le fait de ne plus consommer de fructose devrait réduire ou faire disparaître ces symptômes.

Si notre organisme est privé de fructose pendant un certain temps, il est alors ensuite possible de le tester sur une période de six semaines. Une fois la période d’abstinence terminée, on commence par réintroduire dans son alimentation des denrées à faible teneur en fructose comme, par exemple, des bananes, des framboises ou des kiwis – en petites quantités. Le carnet de bord permet de déterminer à quels produits alimentaires l’organisme réagit.

Après dix semaines environ, si aucune tendance ne se laisse définir, il est alors recommandé de consulter un médecin.

Comment diagnostique-t-on une intolérance au fructose? 

En cas d’intolérance au fructose, les symptômes ne surviennent pas directement après l’ingestion des aliments en contenant. En effet, il faut d’abord que le fructose parvienne dans le gros intestin, ce qui peut prendre entre 20 minutes et plusieurs heures. Ce délai rend difficile l’établissement d’une relation entre la survenue des symptômes et les aliments ingérés. Ainsi nombreux sont ceux qui imputent à certains aliments des symptômes dont ils ne sont en rien responsables.

Pour établir leur diagnostic, les médecins se servent d’un test basé sur la respiration. Pour cela, le patient suspecté d’être intolérant au fructose, doit être à jeun et boire une quantité donnée d’une solution contenant du fructose. À intervalles donnés, le patient doit ensuite souffler dans un appareil spécifique mesurant le taux d’hydrogène contenu dans l’air expiré. En effet, lorsque les bactéries présentes dans le gros intestin décomposent le fructose, cela génère, entre autres, de l’hydrogène. Plus la quantité de fructose est importante dans le gros intestin, plus le taux d’hydrogène est élevé, et se révèle dans l’air expiré. Si un seuil de mesure défini est dépassé, et que les symptômes caractéristiques sont présents, on parle alors d’intolérance au fructose.

Attention: S’il s’agit d’une intolérance génétique au fructose, un tel test ne doit en aucun cas être fait: il pourrait entraîner une hypoglycémie mortelle.

Dans quels aliments le fructose se cache-t-il?

Les aliments contenant naturellement du fructose:

  • les pommes, poires, prunes, abricots, etc … les fruits secs,
  • les jus de fruits,
  • les confitures ou gelées,
  • les yaourts aux fruits.

Les produits alimentaires industriels auxquels du fructose est ajouté:

  • les limonades et boissons sucrées,
  • les produits allégés et de régime,
  • les produits sucrés.

De nombreux produits finis, que nous ne soupçonnons même pas, contiennent du fructose «caché» – on y ajoute des édulcorants riches en fructose. C’est notamment le cas, par exemple, des sirops de maïs ou d’agave. Il est donc primordial de toujours contrôler la liste des ingrédients. Si tu souffres d’une intolérance au fructose, tu trouveras certainement plusieurs applications spécialisées dans ce domaine.

En cas d’intolérance au fructose, que puis-je manger?

À l’âge adulte, en fonction du degré de l’intolérance, les aliments suivants sont permis sous condition:

les légumes à faible teneur en fructose

  • le brocoli,
  • le chou-fleur,
  • les pois,
  • le concombre,
  • les haricots verts,
  • les carottes,
  • les bettes et les cardons,
  • les champignons
  • les radis,
  • le raifort,
  • le céleri,
  • les asperges,
  • les épinards,
  • les tomates,
  • les courgettes,
  • les choux tels que le chou chinois, le chou vert, le chou blanc – y compris la choucroute,
  • les salades telles que les endives, la laitue, la mâche.

Il faut tenir compte des différents taux de fructose en fonction des portions.
La rhubarbe et le citron sont permis, les pommes de terre aussi mais occasionnellement (et uniquement si elles ont été entreposées au moins 10 à 20 jours, qu’elles sont épluchées et qu’elles ont trempé dans l’eau pendant 24 heures. Le riz et les pâtes doivent leur être privilégiés. Tous les pains, petits pains et sortes de pain, qui sont sans sucre, sans miel et sans sirop ou alcool de sucre sont également à consommer avec modération.
Le savais-tu? La plupart des produits SteviaSweet ne contiennent pas de fructose. Tu les reconnais facilement à leur étiquette «sans fructose». Tu as encore des questions? Alors n’hésite pas à contacter notre service clientèle.